Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Rouler avec les mains au chaud, même sous la neige, avec un gant souple et discret, sans être relié à sa moto ou son scooter. Voici la promesse des gants chaffants Gerbing's 7V Nubuck. Ce tableau parfait résiste-t-il au test en conditions réelles ? Presque ...

Gants chauffants pour moto et scooter Gerbing 7V Nubuck Sport : Les photosAlors que la neige frappe à présent sur tout le territoire, les irréductibles du deux-roues en ont la confirmation : il fait froid au bout des doigts ! Pour se prémunir de l'onglée, l'une des solutions est d'investir dans des gants chauffants. Nous avons testé les gants Gerbing's 7V en Nubuck, à batterie intégrée dans la manchette. Ces gants sont-ils parfaits ? Après un essai complet, il faut reconnaître que si leurs grandes qualités peuvent enchanter, certains défauts rendent la pilule du tarif un peu dure à avaler.

Rouler avec les mains vraiment au chaud, c'est possible

Les gants 7V Nubuck de Gerbing's n'usurpent pas leur nom. Au premier contact, on est très agréablement surpris par le cuir utilisé. Épais sans être raide, il inspire confiance et conserve un aspect de vêtement "urbain". Gros bémol tout de même, il est bien précisé dans l'emballage que, si le gant est pourvu d'une membrane étanche, il convient de l'imperméabiliser si on compte rouler sous la pluie, pour éviter de gorger le cuir d'eau, ce qui rendrait le gant lourd. Certes, l'opération ne prend pas bien longtemps, mais avec une paire de gants à plus de 250 €, on aimerait que ce traitement soit appliqué avant l'achat.
Confortables, les 7V Nubuck ne flottent pas sur la main et offrent un très bon ressenti des commandes pour des gants d'hiver. Sur ce point, ils se placent bien devant les autres gants hiver du marché car la doublure chaleur (en Thinsulate) est moins importante, grâce à la technologie Microwire utilisée pour chauffer le gant. Composé de filaments d'acier téflonés et glissés dans une couche chauffante, le système Microwire utilisé par Gerbing nous a prouvé son efficacité. Nous avons tout d'abord testé les 7V Nubuck sans le chauffage. Ils font alors preuve d'une efficacité contre le froid toute relative, à peine au niveau de gants mi-saison.
En revanche, une fois la batterie (placée dans la manchette) activée, toute la main profite d'une chaleur bien répartie. Bon point, cette chaleur se ressent au bout de seulement quelques secondes et permet d'affronter sans souci les roulages urbains, quelle que soit la température extérieure.

Un terrain de jeu réduit à la ville

Gants chauffants pour moto et scooter Gerbing 7V Nubuck Sport : Les photosLa batterie dispose d'un régulateur, pour distribuer la chaleur dans le gant, par paliers de 25 %. Au maximum, nous avons mesuré une température de 50 °C sur le dos de la main, et de 38 °C au bout de l'index, ce qui est plus que convaincant ! Dans cette configuration, la batterie de chaque gant abdique en à peine plus de deux heures. Amplement suffisant en zone urbaine, mais un peu juste pour qui veut tailler la route, à moins de baisser la puissance à 50 %, mais dans ce cas, évitez de rouler s'il fait moins de 5 °C, car le froid se fera légèrement sentir. De toute manière, les longues distances ne sont pas le fort de ces Gerbing 7V Nubuck, et l'autonomie limitée des batteries de 7,4 volts n'est pas seule responsable. En effet, comme on le voit bien sur les photos, la batterie est imposante. Elle pèse 112 grammes et s'avère volumineuse. De fait, elle peut se révéler gênante au bout d'un long trajet (la gêne est arrivée au bout d'une heure dans notre cas). De plus, et c'est là plus embêtant, la manchette ne dispose pas d'un velcro de fermeture et reste très évasée, ce qui est à proscrire sur route, surtout s'il pleut !
Mais en ville, quel bonheur de disposer de gants qui parviennent non seulement à vous tenir au chaud, mais même à réchauffer les mains. Au delà du "simple" confort, rouler sans avoir les mains engourdies par le froid est un vrai plus pour conserver des bons réflexes, et donc améliorer sa sécurité. À noter que l'absence de protection supplémentaire sur le dessus de la main indique clairement qu'on a là des gants à vocation urbaine, pour protéger en cas de chute à vitesse modérée.

Finalement, affichés à 279 €, les gants chauffants Gerbing 7V Nubuck peuvent-ils faire oublier les fameux manchons plébiscités par les scooteristes et livreurs ? Il faudra bien cibler ses besoins et le cadre d'utilisation, mais celles et ceux qui recherchent un bon moyen de protéger leurs mains des assauts du froid sur les "courts" trajets quotidiens (à cause de l'autonomie de la batterie) sans dénaturer l'esthétique de leur deux-roues avec des manchons risquent fort de lorgner du côté de ces 7V Nubuck, qui sont un investissement sur plusieurs années. La qualité du cuir et la finiton des gants laissant peu de doute quant à leur tenue dans le temps. Pour les gros rouleurs, Gerbing propose des gants alimentés en 12 volts, par batterie autonome ou alimentés par la moto, plus endurants, mais moins discrets.
Attention, quand on a goûté au confort apporté par des gants chauffants, il est difficile de faire marche arrière, si on a pu s'accomoder du tarif.

Essai publié le mardi 30 novembre 2010 par Ludovic Vidal

Les plus

Chauffe vite et uniformément
Gant autonome
Cuir de qualité

Les moins

Batterie trop imposante
Pas de serrage de manchette
Tarif élevé

Vos commentaires