Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Gants Knox Zero

Présentation

Dignes petits frères des Handroid, les gants Zero de Knox sortent l'artillerie lourde question protection. Mais, nouveauté pour la marque, à cette débauche de technologie s'ajoute une préoccupation pour le confort des mains, en particulier sous la pluie.

Gants route haute sécurité Knox ZeroPlus connu pour ses coques de protection intégrées de série dans bon nombre de nos blousons et de nos pantalons, Knox propose également une gamme de gants. Beaucoup ont déjà entendu parler des Handroid depuis leur lancement en 2010, mais d'autres modèles moins radicaux sont également proposés au catalogue, comme les Recon, ou les Zero, nouveauté 2012 en cuir orientée route. Comme à l'accoutumée, les solutions techniques employées sur les gants Zero s'écartent notoirement des sentiers battus par la concurrence.

Gants Knox Zero : Les doigts au chaud et au sec

Évoquons tout d'abord l'insert Outdry, membrane imperméable et respirante laminée avec le cuir employé dans leur fabrication. Là où on trouve habituellement une superposition des couches isolantes, imperméable et protectrice sans lien entre elles, le fabricant britannique a fait le choix de coller l'insert imperméable au cuir. Outre l'étanchéité et la protection contre le vent, cette solution garantirait une meilleure isolation et préviendrait de l'effet « gorgé d'eau » typique des gants ayant séjourné un peu trop longtemps sous la pluie. Voilà qui constituerait une petite révolution dans le milieu de ceux qui roulent par toute saison et qui rectifie le tir par rapport aux Recon. La nature de l'isolant utilisé n'est en revanche pas précisée

Sécurité : BLS, SPS, et tout le reste

Gants route haute sécurité Knox ZeroOn ne sera pas déçus au chapitre de la sécurité. Les Knox Zero piochent en effet leurs caractéristiques de ce côté là dans l'éventail de celles intégrées dans les Handroid, exo-skelette souple excepté. L'ensemble nous avait convaincu lors de l'essai des Handroid, on est donc en droit de s'attendre à un bilan comparable. Cumulé avec une patte velcro au poignet, le système de serrage Boa Lacing System de la manchette devrait assurer un bon maintient du gant.
De leur côté, les multiples coques de protection rassurent : on en trouve sur le dos de la main et sur les doigts, mais surtout plusieurs éléments très durs sur la manchette et à la base de la main côté paume. Il s'agit du système SPS (pour Scaphoid Protection System), qui vise à protéger des lésions la région scaphoïde, souvent mise à mal en cas de chute car exposée à de graves fractures. Le Kevlar qui les compose se révèle donc très glissant contre bitume, avec pour objectif d'éviter un blocage violent du poignet.
Ces éléments sont complétés d'empiècements de Schoeller Keprotec et d'Amara, prévus pour offrir protection sans nuire au grip des commandes, ainsi que par un insert en gel intégré face au métacarpe. Pour améliorer la souplesse du côté paume, sans doute bridé par tout cet attirail, celui-ci est fabriqué en cuir de chèvre.

Affichant sur le papier des caractéristiques clairement haut de gamme, les Knox Zero gardent — on s'en doutait — leurs distances avec le grand public du fait d'un tarif haut placé. Ils sont en effet lancés sur le marché au prix de 155 €. Ceux qui sont intéressés trouveront leur bonheur du XS au XXL.

Présentation publiée le vendredi 04 novembre 2011 par Loïc Bonraisin

Vos commentaires