Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Racer a voulu travailler l'équilibre entre aération et sécurité sur ses Supermot, des gants réservés à la belle saison qui intègrent des renforts d3o aux propriétés physiques étonnantes à voir en vidéo. Qu'en est-il vraiment ? Réponse au terme de plusieurs semaines d'essai.

Il nous tardait de mesurer le confort au quotidien de gants de chez Racer intégrant du d3o, ce matériau de protection décrit comme intelligent (voir plus bas). C'est chose faite avec les Supermot, des gants été qui en sont équipés.

Des gants ventilés...

Gants aéré Racer Supermot : Les photosEn bons gants estivaux, les gants Racer Supermot font preuve d'une excellente ventilation. Les panneaux de textile mesh situés entre les doigts se révèlent efficaces : ils rafraichissent les mains quand des gants fermés seraient à l'origine d'une moiteur de l'épiderme plutôt désagréable. Inévitablement, cette qualité jouera en leur défaveur dès que la météo se fera moins clémente. À moins que vous ne résidiez dans le Sud de la France, leur champ d'activité se limitera donc à l'été, plus précisemment aux jours où la météo promet du soleil à toute heure et des températures au minimum à 15° C. Du coup, le prix de vente pourra sembler élevé au regard d'un champ d'utilisation somme toute assez restreint.

... mais rassurants !

Gants aéré Racer Supermot : Les photosEn dépit de cette grande respirabilité, les Supermot inspirent une impression de sécurité indéniable. La paume en cuir double épaisseur, mais surtout les trois renforts souples rassurent, notamment celui en d3o disposé sur la main, à hauteur des articulations. Ce matériau "intelligent", dont nous avons récupéré un échantillon, fait preuve de caractéristiques intéressantes : souple à l'état normal, il se durcit instantanément quand il se voit soumis à un impact, puis retrouve sa consistance initiale, comme le démontre notre vidéo. En pratique, cela se traduit par une souplesse appréciable au quotidien, laquelle devrait laisser place à une raideur bienvenue en cas de choc avec le sol ou un obstacle. Reste à voir si le vieillissement ne portera pas atteinte à cette propriété. Les deux autres renforts, quant à eux en Keprotec, sont positionnés côté paume et extérieur, comme vous pouvez le constater dans la galerie d'images.

Confort haut de gamme pour l'été

Le tissu mesh des gants Supermot de Racer a tendance à s'effilocherComme vous pourrez le vérifier dans notre page de notation, le confort intérieur se place dans le haut de gamme, les renforts ne gênant pas les mouvements et n'exerçant pas de points de pression. Aidés par le remarquable feeling des commandes conséquent à l'emploi d'un cuir fin lui aussi très souple à l'intérieur de la main, les Supermot de Racer se font au final oublier dès les premiers mètres de roulage.
La finition n'appelle pas de critique majeure. Seul le textile mesh semble avoir tendance à s'effilocher au niveau des coutures, ce qui laisse songeur sur son état après quelques années d'utilisation. Pour le reste, Racer fait du bon travail, à l'instar de ce que nous avions déjà pu constater sur les gants Urban II précédemment essayés par nos soins.

Racer semble bien avoir trouvé le juste compromis pour l'été : ses gants Supermot offrent une bonne aération sans dédaigner la protection en usage "sportif" ou routier. Néanmoins, vendus presque 70 €, ces gants restent chers pour la majorité des habitants de la métropole au regard de la période réduite au cours de laquelle ils se rendront utiles. En revanche, les veinards qui habitent là où les températures et la pluviométrie sont propices à la pratique du deux-roues la majeure partie de l'année y verront un investissement plus que justifié, ne serait-ce que pour la protection en d3o, vraiment innovante.

Essai publié le mardi 04 mai 2010 par Loïc Bonraisin Dernière modification le vendredi 24 septembre 2010

Les plus

Souplesse
Aération efficace
Protection d3o

Les moins

Prix
Textile mesh qui s'effiloche

Vos commentaires