Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Après la combinaison, nous avons testé les gants TracTech Evo Race proposés par RST. Annoncés à un tarif plus que compétitif, ces gants racing en cuir de kangourou testés lors d'une course sur route en Angleterre sont si bons que même la moto en sautait de joie.

Gants moto racing piste en cuir de kangourou RST TracTech Evo RaceN'en déplaise aux fans de Skippy, les propriétés élastiques de son cuir constituent un réel avantage pour qui cherche résistance et souplesse, deux caractéristiques nécessaires pour s'habiller secure et efficace, sur piste  ou ailleurs. Mais allons à l'essentiel, puisque les présentations techniques sont déjà faites, pour causer enfilage, étant un chieur d'exception sur les gants. Et pour cause, les mains sont nos principaux capteurs une fois en marche et l'épaisseur qui la protège doit donc être ajustée précisément, donner autant d'informations que la peau de la main elle-même, et protéger nos cure-pifs préférés quand Newton nous rattrape.

Gants RST TracTech Evo Race : Quel confort !

Gants moto racing piste en cuir de kangourou RST TracTech Evo RacePremier constat, l'agrément est immédiatement au rendez-vous. L'intérieur est confortable et les coutures bien étudiées évitent tout contact désagréable avec la peau ou les pliures de la main. L'ajustement au niveau du poignet par double scratch ne crée pas de pli massif ou gênant et la mobilité des doigts est parfaite. Tout comme sur la combinaison récemment testée, les assemblages de cuirs sur les gants permettent d'obtenir une sensation de souplesse instantanée et les ajouts adhérant sur l'index, le majeur et la paume de la main offrent un grip suffisant sur les différents leviers, ce qui évitera de s'épuiser à les serrer. Du coté annulaire et auriculaire, on notera la pièce de cuir qui maintient les deux ensembles (pour éviter que le plus petit se sauve en cas de chute), mais avec une légère latitude de mouvement, nécessaire mais parfois oubliée par certaines marques, donnant à la main une vraie sensation de liberté. Dans un autre coin du ring, la protection en bas de la paume de la main se veut rassurante en cas de glissade prolongée sans pour autant entrer en interface avec le guidon. C'est qu'elles sont tannées au jus de cerveau, ces mitaines !

Un rapport prestations/prix à applaudir

Gants moto racing piste en cuir de kangourou RST TracTech Evo RaceLe tableau pourrait paraître idyllique… mais il y a toujours un mais. Les métacarpes reçoivent en effet une double protection : carbone au dessus, et plaque d'élasthanne au milieu, glissée entre deux pièces de cuir (voir cette photo). Selon la morphologie de votre main, cette élasthanne — capable d'absorber quasiment toute l'énergie en cas de chute — peut se révéler trop rigide dans certains cas. Il sera donc très important, lors de l'essayage, de vérifier que cette protection n'offre aucune gêne une fois le poing fermé, ce qui peut arriver si vous prenez une taille au dessus (ça aussi, j'ai testé pour vous) ou que la forme de vos métacarpes est prononcée. Car contrairement au cuir, ce matériau révolutionnaire et diablement efficace ne s'assouplira pas avec le temps. Ce point d'attention particulier ne doit pas cependant pas ternir la qualité globale de cet excellent matériel.

RST se démarque en proposant des solutions techniques intéressantes sans rechigner sur des points de détails qui font la qualité essentielle d'un équipement : savoir se faire oublier. Le tout à 135 € à peine malgré les matériaux employés et avec un rapport qualité/prix/sécurité qui met la concurrence à genoux. Cela fait des gants TracTech EvoRace une acquisition potentielle sur laquelle vous avez maintenant les yeux grand ouverts. Pensez juste à fermer le poing lors de l'achat.

Gants moto racing piste en cuir de kangourou RST TracTech Evo Race : Morgan Govignon à Oliver's Mount

Équipement porté durant cet essai : casque Shoei X-Spirit III, gants RST TracTech Evo Race et bottes Alpinestars S-MX 6.

Crédits photos d'action : Lenny Hartley et Jingly Jangly Images

Essai publié le mardi 23 mai 2017 par Mickaël Giron

Les plus

Prix attractif
Protection
Confort et feeling de pilotage

Les moins

La protection élasthanne pouvant gêner selon les morphologies
Ganté, j'arrive plus à mettre les doigts dans mon nez

Vos commentaires