/*
*/

Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Le gilet airbag Spidi Neck DPS est-il facile à utiliser au quotidien ? Comment se passe son déclenchement en cas de choc ? Nous l'avons testé et vous livrons notre avis, en vidéo.

Gilet airbag moto et scooter Spidi Neck DPS : Les photosAirbag et moto. Voilà bien deux mots qu'on pensait être antinomiques il n'y a pas si longtemps. Après quelques années d'évolutions tant de la technique que du profil des utilisateurs de deux-roues, la solution pointe le bout de son coussin pour le grand public, sous la forme de gilets dans un premier temps. Nous avons pu essayer plusieurs solutions, sur lesquelles nous allons vous livrer notre avis. Premier arrivé, premier essayé, voici le gilet Spidi Neck DPS, en photos et vidéo.

Un look vraiment futuriste

Ceux qui cherchent un gilet qui saura se faire discret par dessus un blouson urbain vont frôler l'attaque en découvrant les photos du gilet Spidi Neck DPS. Difficile en effet de faire mieux dans la catégorie "nageur de combat". La cartouche de gaz est placée bien en vue sur le torse, ainsi que les tuyaux par lesquels passera l'air. En dehors de ces choix esthétiques, le gilet Spidi est bien pensé pour une utilisation toutes saisons, avec une conception en maille qui ne gênera pas le flux d'air avec un blouson d'été.
Bien évidemment, il est dépourvu de coques aux épaules ou aux coudes, ce rôle étant dévolu au blouson ou à la veste utilisée. Plus étrange, il en est de même pour la dorsale. S'il intègre une poche pour en recevoir une (optionnelle ...), le gilet Spidi ne propose pas de protection de la colonne, ce qui fâche un peu à ce niveau de prix. Car l'airbag incorporé ne protège pas le dos. Comme le nom du gilet l'indique, le Neck DPS a pour vocation de protéger le cou, et donc le rachis cervical, bien souvent mis à mal en cas d'accident.

Une finition de haut niveau

Gilet airbag moto et scooter Spidi Neck DPS : Les vidéosUne fois le gilet enfilé, il faut se livrer à un rituel précis pour être bien protégé. Tout d'abord, il faut placer la protection pectorale par le biais de boutons pression. Cette protection n'est pas anodine. En effet, avec la bonbonne de gaz placée sur les côtes, elle est obligatoire pour protéger ces dernières en cas de chute sur le ventre. Ensuite, il faut remonter le zip puis verrouiller la petite "ceinture de sécurité" sur le torse. Au final, cela fait trois manipulations, ce qui est sans doute un peu contraignant quand on est un peu pressé ; ou pire, quand on doit récupérer quelque chose dans la poche intérieure du blouson. Ce point peut s'avérer agaçant en ville pour certains.
Une fois qu'on roule, le gilet se fait totalement oublier et ne vient jamais gêner le pilote, même lors des contrôles latéraux. À noter si vous roulez en sportive : avec certains casques, le gilet peut empêcher de plier assez le cou pour se coucher correctement sur le réservoir. C'est particulièrement visible sur une des photos de la galerie avec une casque Shoei XR-1100 qui dispose d'un petit spoiler à la base de la nuque.
Le déclenchement de l'airbag se fait par l'intermédiaire d'un câble. Celui-ci est attaché au cadre de la moto (ou tout autre point fixe et placé correctement, voir notre remarque à ce sujet) et vient se clipser sur le gilet. Bon point pour Spidi : attacher et détacher le câble au gilet se fait aisément, même avec des gants.
Une fois tendu, quand on est éjecté de la moto, le câble actionne le percuteur et gonfle alors un double coussin qui vient protéger le haut de la colonne et toute la zone située sous la tête, comme vous pouvez le voir sur nos vidéos.

Où accrocher le câble de déclenchement ?

Gilet airbag moto et scooter Spidi Neck DPS : Les photosAttention, s'il semble évident sur certaines deux-roues, le choix du point d'ancrage du câble sera parfois problématique. Il doit en effet être assez bas pour que le câble se tende dès le début d'une éjection. Inutile donc de l'accrocher au guidon. Sur notre moto à cadre treillis, l'opération était simple, mais sur une moto très carénée et sur certains scooters, il faudra sans doute un peu se creuser la tête. Sans parler de vouloir adapter la solution au transport d'un passager, à moins de disposer de poignées de maintien solidaires du bâti arrière.
Profitons en pour tordre le cou à une crainte répandue. Il sera très difficile de déclencher l'airbag en descendant de la moto sans s'être désolidarisé de celle-ci. La tension à exercer sur le percuteur est assez importante pour qu'on sente une (forte) résistance qui rappelle à l'ordre.

Proposé à environ 310 €, le gilet airbag Spidi Neck DPS doit à notre avis être vu comme une première étape dans l'arrivée généralisée de ce type de protection. D'ailleurs, le blouson équipé du même système existe, mais le gilet a l'avantage de pouvoir être conservé quand on change de blouson.
Reste le souci du coût. Véritable investissement à envisager sur le long terme, le gilet airbag Spidi serait parfait si la dorsale était intégrée et l'usage sur moto sportive repensé. Pour notre part, en plusieurs semaines d'utilisation, nous avons été convaincus, comme en attestent les notes attribuées.

Et vous, que pensez-vous de ce gilet airbag pour moto et scooter ? Venez donner votre avis sur le forum !

Essai publié le mercredi 12 mai 2010 par Ludovic Vidal Dernière modification le vendredi 24 septembre 2010

Les plus

Confort
Simplicité d'utilisation
Protection du cou optimale

Les moins

Enfilage un peu contraignant
Dorsale en option
Usage sur une moto sportive
Prix

Vos commentaires