Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Gilet chauffant Keis V501

Présentation

La sous-veste Keis récemment présentée vous semble un peu surdimensionnée ? La marque anglaise propose également un gilet chauffant pouvant également devenir autonome. De quoi satisfaire les plus frileux des urbains et ceux voulant rester au chaud le reste de la journée.

Gilet chauffant moto et scooter Keis V501Tous les motards ne remisent pas leur 2 roues entre novembre et mars. Pour ceux qui continuent à rouler en plein hiver à moto ou scooter, même les petits trajets peuvent devenir pénibles, surtout s'ils sont effectués au petit matin pour rejoindre le bureau. C'est là qu'un gilet chauffant peut changer la donne. Voire devenir indispensable. Créée il y a 10 ans, la marque britannique Keis franchit à présent la Manche avec des produits aux caractéristiques techniques impressionnantes sur le papier. À l'image de ce gilet chauffant V501 qui devrait permettre à la fois de longs trajets mais aussi de déambuler à pied sans risquer d'attraper froid. Il faut dire que nos voisins anglais ont acquis une certaine connaissance des climats pourris peu adaptés à la pratique de la moto.

Gilet chauffant V501 : Chauffer le buste puis tout le corps

Gilet chauffant moto et scooter Keis V501La V501 est la version "sans manche" de la sous-veste J501 déjà présentée. On y trouve un système chauffant, en microfibres de carbone. Selon Keis, cette technique permet de conserver un maximum de souplesse et de proposer une meilleure répartition de la chaleur. Keis a placé pas moins de 8 panneaux chauffants dans la V501, positionnés au niveau du torse, du ventre, des reins, des omoplates. Gilet oblige, pas de chauffage sur les bras et le col, absents. Ce gilet est prévu pour se porter sous le blouson de moto, en remplacement de l'éventuelle doublure hiver. Keis utilise en effet une matière coupe-vent et respirante. De plus, cela limite le nombre de couches entre la peau et le blouson, ce qui évite de se retrouver engoncé. Au-delà du manque de confort et de mobilité – et contrairement à ce que pensent ceux qui roulent en empilant les pulls sous les doublures, rouler en étant trop serré dans ses vêtements de moto accélère la sensation de froid puisqu'il n'y a plus d'air pour faire office d'isolant. Et ici, l'air est maintenu à la bonne température, selon trois modes. Une fois le sang du buste réchauffé, il ira naturellement augmenter la température du reste du corps.

Pour rester au chaud, en selle ou loin de la moto

Gilet chauffant moto et scooter Keis V501Avec une puissance de 18 watts, Keis a doté le V501 de tout ce qu'il faut pour affronter les sorties par basse températures en ville ou en trajet péri-urbain à moto. Pour ceux qui veulent rouler durant des heures à haute vitesse par dix degrés sous zéro, il faudra se tourner vers les 784 watts de la J501. Plus adapté au quotidien, le gilet V501 est ici livré sous la forme d'un kit comprenant un module de contrôle permet de choisir le niveau de chauffe, sur trois crans. Si les deux premiers devraient permettre de rouler au chaud en ville ou sur route, le plus élevé emmène l'air intérieur à plus de 40 °C. Ça vous semble extrême ? Cela permet surtout de contrer efficacement le refroidissement de l'air extérieur. Comme nous le rappelions dans cet article, en roulant à 90 km/h par 0°, la température ressentie est de … -20°. Et là, l'expression « on se gèle » n'est plus une image. Même par 10°, le ressenti est de -4°. Et quand il s'agit de rouler pendant plusieurs heures, avoir l'assurance d'un "chauffage central" peut faire la différence.

De série, alimenté par la moto pour une autonomie sans fin

Gilet chauffant moto et scooter Keis V501La consommation de la V501 (1,5 A) offre le choix de l'alimentation. De série, Keis fournit de quoi le raccorder directement à la batterie (en laissant dépasser le connecteur étanche devant la selle) ou à une prise allume-cigare. Mais il est possible de le brancher à une batterie autonome, vendue à part au tarif de 90 € et qui offre jusqu'à 2h 30 d'autonomie selon la température choisie. Voilà qui devrait éviter les coups de froid entre le scooter et votre bureau ou lors des pauses lors des sorties dominicales. Pour ceux qui sont vraiment très frileux, Keis propose d'autres produits chauffants (du sous-pantalon aux semelles) pouvant se raccorder électriquement sur le V501.

Disponible du 3XS au XXL, le gilet chauffant Keis V501 se destine autant aux femmes qu'aux hommes. Comptez 230 € pour le kit de base, avec de quoi se relier au système électrique de son véhicule. Cela peut sembler (très) onéreux mais le tarif n'est pas démesuré par rapport à certains gants chauffants. Mais surtout, Keis garantissant ses produits à vie (!), cela en fait un investissement devenant intéressant pour rouler au chaud durant plusieurs années.

Gilet chauffant moto et scooter Keis V501

Présentation publiée le lundi 18 décembre 2017 par Ludovic Vidal

Vos commentaires