Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Rouler sous le soleil, avec votre blouson habituel, le tout sans souffrir de la chaleur, même à l'arrêt. Ça vous fait rêver ? Nous avons testé le gilet Dry Cooling pour vérifier si Macna tenait sa promesse, avec le thermomètre en juge de paix. Bluffant !

Gilet thermique rafraichissant moto et scooter Macna Dry Cooling VestUn blouson ventilé, c'est bien. Mais, par définition, il n'est efficace que lorsqu'on roule. Et n'empêche donc pas forcément de transpirer à moto lors des trajets urbains, quand la chaleur du bitume chauffé à blanc s'ajoute à celle remontant du moteur, avec un ventilateur qui prend un malin plaisir à souffler son air brûlant vers le conducteur du deux-roues. De plus, on roule parfois, même en plein été, avec un blouson peu ou pas ventilé, qu'il soit en cuir ou en textile. Parce qu'on ne veut pas lâcher son cuir ou que la pluie menace. Avec le Dry Cooling Vest, Macna assure que les coups de chaud ne seront qu'un vilain souvenir. Après le test, on doit bien leur donner raison.

Gilet Macna Dry Cooling : Douze degrés de moins en ville

Gilet thermique rafraichissant moto et scooter Macna Dry Cooling Vest : Remplissage simple sous un robinetLe gilet se remplit très simplement sous un robinet. Si on hésite au départ sur la quantité d'eau à mettre — vu qu'on se promène rarement avec un verre doseur — on comprend vite qu'il suffit de remplir la poche jusqu'au goulot. Ensuite, une fois le bouchon refermé, on enroule le gilet pour répartir l'eau à l'arrière du gilet et dans l'autre poche couvrant le torse. L'opération ne demande que quelques secondes et au bout de 5 minutes, le gilet est opérationnel. On le porte entre le tee-shirt et le blouson.

Nous avons essayé le Macna Dry Cooling Vest plusieurs jours et avons fait nos mesures lors d'une journée où les températures approchaient les 32 °C à l'ombre, en ville, sur une sportive carénée.

Pour le premier test, nous avons utilisé un blouson textile disposant uniquement de deux petits zips de ventilation sur les manches, peu efficaces sous les 50 km/h. Après 30 minutes en ville, entre basse vitesse et arrêts aux feux, on transpire fortement sous le casque intégral mais pas sous le blouson. Ce que confirme le thermomètre puisqu'il affiche 28 °C. En refaisant le même test juste après, sans le gilet, la température dépasse légèrement les 40 °C. Le gilet rafraichissant Macna abaisse donc la température dans le blouson de 12 °C. Au delà des chiffres, déjà impressionnants, c'est la non-sensation de chaleur qui surprend. Dans ces conditions, le gilet ne donne pas l'impression d'être "au froid", mais on se rend compte qu'on roule sans suer, on est à l'aise. Et quand on peut, une fois à destination, ne pas arborer un tee-shirt recouvert de transpiration, ça surprend agréablement.

Efficace entre 5 heures et 2 jours

Gilet thermique rafraichissant moto et scooter Macna Dry Cooling VestSur route, avec un blouson en cuir (noir), le constat est sensiblement identique, nous n'avons jamais relevé une température supérieure à 30 °C dans le blouson malgré les assauts du soleil. Il faudra seulement faire attention si votre blouson est (très) ajusté : rempli, le gilet est un peu plus épais qu'une doublure d'hiver. Enfin, l'idéal reste, comme on pouvait s'y attendre, de combiner le gilet Macna Dry Cooling à un blouson équipé de panneaux en Mesh. La ventilation du blouson rend le gilet encore plus efficace, abaissant la température sous les 25 °C en usage mixte. C'est alors dans le blouson qu'il fait le plus frais, un casque n'étant jamais assez ventilé en plein été et les jambes souvent chauffées par le moteur.
Macna annonçait que le gilet restait frais durant trois jours s'il n'était pas trop utilisé. C'est presque vrai puisqu'il s'avérait toujours rafraichissant deux jours après avoir été "oublié" dans un sac à dos. En usage intensif sous très forte chaleur, il demande à être rechargé au bout de 5 heures. Largement de quoi rallier un point d'eau lors d'une balade, ou une station service puisqu'un simple robinet suffit à le recharger. Et pour ceux qui roulent avec une dorsale, intégrée ou non, sachez que le gilet ne gêne absolument pas.

Souple et léger (à peine 850 grammes une fois rempli), le gilet rafraichissant Macna Dry Cooling Vest se fait totalement oublier sur la moto. Son efficacité, constatée et mesurée, est réellement impressionnante, dans la durée comme pour sa capacité à maintenir le corps à des températures acceptables. Seul son prix de 129 € pourra en freiner certains. Mais ceux qui ont déjà goûté à l'effet "cocotte-minute" à moto ou en scooter, notamment en ville, n'auront aucun mal à comprendre l'intérêt de cette solution qui permet de rouler sans avoir chaud et en restant au sec. S'il fallait lui trouver un défaut, ce serait donc le tarif.
À 99 €, on promettrait un véritable carton commercial, car, alors qu'on s'apprête à le renvoyer au fabricant, le produit est déjà dans nos coups de cœur 2013.

Essai publié le mercredi 19 juin 2013 par Ludovic Vidal

Les plus

Efficacité constatée
Pratique à utiliser
Durée d'action

Les moins

Prix

Vos commentaires





L'Équipement.frsur