Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Gilet Spidi Airtech Armor

Présentation

Développé par Spidi pour rouler par les très grosses chaleurs ou arriver au bureau sans trace de sueur, le Airtech Armor adapte le concept du gilet de motocross à la ville. Une ventilation maximale mais un tarif qui peut devenir assez élevé pour qui voudra toutes les protections.

Gilet ventilé moto et scooter Spidi Airtech ArmorVoici un produit typiquement de saison. D'après Spidi, le Airtech Armor est un blouson léger. Tellement léger et ventilé qu'il utilise intégralement un textile Mesh haute ténacité. Une caractéristique qui ne nous permet pas de le classer comme un blouson mais plutôt comme un gilet. Il ressemble d'ailleurs fortement aux équipements du même nom utilisé en cross. À ce détail près que le Airtech Armor ne doit pas se porter sous le maillot mais par dessus ses vêtements.

Gilet Spidi Airtech Armor : Ventilation maximale en ville

Gilet ventilé moto et scooter Spidi Airtech ArmorClairement développé pour une utilisation estivale, le gilet Spidi Airtech Armor devrait largement laisser circuler l'air et éviter la suffocation en ville. Difficile en effet de proposer plus d'ouvertures au flux d'air : mis à part sur les deux poches frontales, le gilet dans son ensemble est "perforé" et les aisselles ne sont même pas recouvertes de textile. Le Airtech Armor dispose de 7 velcros de réglage afin d'ajuster au mieux sa tenue puisqu'il sera plus efficace en étant vraiment plaqué sur son porteur ; on en trouve trois sur le torse, sur les bras et les avant-bras. Et, s'il est besoin de le préciser, le gilet n'est pas du tout étanche.
Pour la sécurité, Spidi a placé des coques certifiées EN 1621-1 au niveau des épaules et des coudes. De quoi parer aux petites chutes et revendiquer une filiation moto. On regrettera cependant que les protections dorsale et pectorales soient optionnelles, faisant alors grimper le tarif.

Car le Spidi Airtech Armor s'affiche à 99,90 €, en deux coloris à découvrir dans la galerie : noir et écru. Un tarif inférieur à la majorité des blousons d'été mais une conception qui le cantonnera à la ville et surtout un prix qui pourra grimper à 130 € avec une dorsale de niveau 1 voire frôler les 220 € pour qui voudra une dorsale de niveau 2 et la protection pectorale. D'autant que le système de fixation de la dorsale oblige à acheter un modèle Spidi.
Léger avec 1 300 grammes sur la balance, ce gilet existe en S, L et XXL. Des tailles "doubles" qui expliquent sans doute en partie les multiples réglages disponibles.

Présentation publiée le jeudi 26 juin 2014 par Ludovic Vidal

Vos commentaires