Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Prometteur sur la papier, que donne le GPS Garmin Zumo 220 en ville et sur les petites routes ? Si le logiciel fourni nous a conquis, plusieurs centaines de kilomètres en sa compagnie ont révélé quelques défauts. Essai !

Chez Garmin, le Zumo 220 se place comme le moins cher des GPS totalement pensé pour une utilisation à moto. Au quotidien, est-il un bon allié des utilisateurs de deux-roues motorisés ? Nous l'avons soumis à l'essai pour en avoir le cœur net. Ville, grands axes, petites routes, et pas seulement à moto.

Des accessoires en nombre

GPS Garmin Zumo 220 : Les photosC'est une des spécificités du Garmin Zumo 220 : prévu pour la moto, il est tout de même livré avec des accessoires dédiés à la voiture, mais nous y reviendrons plus tard. À l'ouverture de la boîte, on a une impression de produit complet. Supports moto et voiture, logiciel d'utilisation câbles USB et de liaison à la batterie de la moto, il ne manque pas grand chose, à part sans doute un manuel plus complet en version imprimée. Bon point, la batterie est amovible. On appréciera de pouvoir la changer facilement.
Une fois le logiciel City Navigator installé, votre compte chez Garmin créé et les nombreux codes de sécurité (pour éviter le piratage) tapés, la mise à jour du Zumo 220 se lance, pour installer la dernière version de la carte Europe. Cette mise à jour, valable un an, va prendre du temps. Beaucoup de temps, donc profitez-en pour aller installer sur la moto le câble d'alimentation. Pourvu d'un fusible, il peut se connecter directement sur la batterie, ou pour les plus précautionneux, après le contact, pour ne pas vider la batterie en cas d'oubli. C'est un détail, mais on aurait aimé que ce câble soit équipé de cosses pour être rapidement vissé sur les bornes de la batterie. Le support moto est basé sur un système provenant de chez RAM-Mount. Pas d'inquiétudes à avoir pour la solidité.

Beaucoup d'infos, un peu trop petites

GPS Garmin Zumo 220 : Les photosEn route ! Comme vous pouvez le voir sur nos vidéos, la mise en place du Zumo 220 sur son support est on ne peut plus simple. On enclenche, on rabat la patte de verrouillage et c'est tout. Attention tout de même à ladite patte : assez fine, elle pourrait éventuellement souffrir lors d'une ouverture un peu violente. Après un démarrage un peu long, on peut taper l'adresse. Pour éviter d'avoir trop de petites touches sur l'écran et faciliter la frappe avec des gants, Garmin a choisi par défaut un clavier séparé en plusieurs parties de 10 lettres chacune. Déroutant au premier abord et un peu compliqué à utiliser malgré tout, comme vous pourrez le constater sur la vidéo. Un clavier conventionnel est disponible, mais oubliez les gants pour vous en servir. Il est d'ailleurs prévu pour une utilisation en voiture.
Utilisant des cartes Navteq, le Garmin dispose de données bien à jour. Si vous n'avez pas de kit bluetooth, c'est le haut-parleur interne qui vous guidera, mais son trop faible volume sonore (même en voiture) sera vite une gêne. Une fois couplé à un intercom, le Zumo 220 guide avec efficacité. Il annonce à l'avance la direction mais aussi le numéro de la voie ou le nom de la rue. Avec ça, il semble difficile de se tromper.
Seul regret, mais de taille : les indications visuelles sont un peu petites et la carte, trop précise, donne parfois une impression de fouillis. Par exemple, l'indication du prochaine changement de direction se fait en haut à gauche, dans un carré de 5 millimètres de haut. Ça reste lisible mais pas quand on jette un très rapide coup d'œil, pas idéal en ville.

Un logiciel très complet

GPS Garmin Zumo 220 : Les vidéosCity Navigator, le logiciel fourni, permet bien entendu de gérer les mises à jour de cartes, mais aussi de planifier ses itinéraires. À l'image du Tripy II, vous pouvez tracer votre itinéraire sur une carte, en indiquant des points de passage et ensuite exporter le tracé vers le GPS. Tout aussi sympathique, vous pouvez importer l'historique complet de tous vos déplacements. Si l'outil indiquant la vitesse à chaque point de la balade est anecdotique, le fait de pouvoir retrouver « tu sais, cette belle petite route qu'on a pris le mois dernier » est un vrai plus !

Quelques points pour finir. L'étanchéité annoncée est bien là. Totalement immergé durant plusieurs minutes, le Zumo 220 a continué à fonctionner. Les nombreux joints présents au niveau du compartiment de batterie ou du port USB sont donc efficaces. L'autonomie, lors d'une utilisation en étant déconnectée de l'alimentation, est en revanche loin de ce que Garmin annonçait. En utilisation normale, on est plutôt à 4 heures, mais n'oublions pas qu'il est livré avec tout ce qu'il faut pour être alimenté en permanence, en moto comme en voiture.Enfin, les tarifs pour disposer des radars sont respectivement de 15 € par an pour la France, et 35 € pour tous les radars européens. Pour la carte routière du GPS, comptez 59 € pour une nouvelle carte, après la première année offerte.

Affiché à 399 € (plus 100 € pour avoir le kit avec l'oreillette Scala Rider Blueetooth), le Garmin Zumo 220 peut sembler un peu cher. Mais il est fourni avec une carte Europe et un support voiture, prestations souvent facturées par la concurrence. Discret, efficace, il souffre de petits défauts au niveau de son affichage parfois peu clair (voir les vidéos) mais se rattrape avec un logiciel incroyablement efficace pour les gros rouleurs, comme en attestent ses notes. Peut-il s'imposer face à ses concurrents ? Un comparatif à paraître dans quelques jours y répondra.

Vous avez des questions ? Vous êtes possesseur d'un Zumo 220 et souhaitez donner votre avis sur ce GPS ? Le forum n'attend que vous.

Retrouvez le Garmin Zumo 220 face au TomTom Urban Rider dans notre comparatif GPS

Essai publié le jeudi 15 juillet 2010 par Ludovic Vidal Dernière modification le vendredi 24 septembre 2010

Les plus

Logiciel bien conçu
Batterie amovible
Accessoires fournis

Les moins

Affichage parfois peu lisible
Autonomie sur batterie
Kit Bluetooth obligatoire

Vos commentaires