Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Comment se démarquer des GPS traditionnels et proposer quelque chose d'adapté aux virées à deux-roues ? Chez Tripy, on a fait le pari de commercialiser un GPS qui ... n'en est pas vraiment un. Essai d'un Tripy2 décortiqué par la Rédaction.

GPS et Roadbook Tripy II : Les photosÀ l'heure où les GPS se font de plus en plus discrets, l'ouverture du carton du Tripy II ferait presque peur. Les dimensions "généreuses" de l'appareil rappellent immédiatement qu'on a là bien plus qu'un GPS et qu'on est très éloigné du simple assistant aux déplacements urbains.
Car la raison d'être du Tripy, c'est la route, la balade, en tout terrain s'il le faut. Ce qui explique d'ailleurs le gabarit de l'engin, qui embarque une imposante batterie et s'avère totalement étanche. Imaginez donc : le Tripy II revendique 15 heures d'autonomie, ce que notre essai a confirmé. De quoi traverser la France en prenant son temps pour profiter des belles routes. Et ça tombe bien, c'est pour ça qu'il est conçu.

Tripy 2 : Un GPS qui fuit le chemin le plus court

Commençons d'abord par définir ce que n'est pas le Tripy. Le Tripy II n'est pas un GPS taillé pour trouver précisément une adresse en ville. Il n'est pas non plus le meilleur pour vous guider sur l'autoroute. Enfin il le fait, mais on trouve aussi efficace pour moins cher. Mais alors, où est l'intérêt de cet appareil ? C'est simple.
GPS et Roadbook Tripy II : Les photosBut de la majorité des GPS du marché : vous emmener le plus vite possible du point A au point B. Objectif affiché par le Tripy : vous indiquer la plus jolie route pour la même destination. Et c'est un détail qu'apprécieront les amoureux de la balade à deux-roues. On peut utiliser le Tripy II en indiquant une destination. Au moment de choisir la route à emprunter (avec quelques limites, voir plus bas), il suffit de sélectionner "Routes touristiques" et le trajet est déjà sensiblement différent de l'itinéraire classique. Comment ? L'appareil embarque une liste des routes sélectionnées pour leur caractère non rectiligne, la beauté des paysages, etc. Mais le gros point fort pour préparer ses trajets, c'est la fonction de roadbook du Tripy.
En passant par le logiciel fourni avec le Tripy (malheureusement utilisable uniquement sous Windows), on a alors accès à une cartographie très précise. On peut donc placer très précisément son point de départ et tracer sur la carte l'itinéraire qu'on souhaite emprunter. Une fois le tracé déterminé, le logiciel repère toutes les intersections et changements de direction et les charge dans le Tripy. Car à l'écran du Tripy, lorsque vous roulez, si vous pouvez choisir d'afficher la carte routière vue de dessus, le mieux est de choisir l'affichage par le système dit des "points-flèches". D'un très rapide coup d'oeil, on voit un pictogramme de près de 6 cm de haut qui indique de manière synthétique mais très claire ce qu'il faudra faire au prochain changement de direction, avec un décompte de la distance (à 10 mètres près). Dès lors, il est impossible de se tromper, enfin presque.
Dépourvu de liaison Bluetooth, le Tripy ne peut pas communiquer par l'intermédiaire d'un intercom par exemple. Il fait donc entendre un puissant bip quand il souhaite attirer l'attention, ce qui demande une certaine habitude. Mais une fois celle-ci prise ...

Partagez vos plus belles routes !

GPS et Roadbook Tripy II : Les photosOn se prend alors au jeu et on roule sans être interrompu par une voix artificielle et sans perdre de temps à déchiffrer l'écran. On roule et c'est tout. Une fois vos plus belles routes enregistrées dans la mémoire du Tripy ou sur votre ordinateur, pourquoi ne pas en faire profiter les autres motards ? Voilà une des autres forces du système : on trouve sur le site du fabricant (http://community.tripy.fr/roadbooks.asp) des roadbooks en accès gratuit. Idéal pour redécouvrir sa propre région ou pour trouver de belles routes sur un lieu de vacances. Et comme les roadbooks sont personnalisables par l'intermédiaire du logiciel fourni, on a alors des renseignements très détaillés quand on roule, avec par exemple des avertissements sur un danger potentiel dans un virage. À l'usage, on sent que le Tripy a été conçu par des amoureux de la balade.
La manipulation en usage GPS classique est un peu délicate, la faute à un écran non tactile (mais quelle lisibilité en plein soleil !). Taper une adresse rapidement est une gageure comme le montre notre vidéo, mais ce n'est pas là le but premier du Tripy. C'est un bon GPS, mais c'est surtout un excellent outil pour planifier une sortie. L'héritage de la navigation en tout-terrain (on peut naviguer au compas) et en rallye routier est bien présent.
Sur les captures d'écran que nous avons faites, vous remarquerez une image avec un fond de carte Michelin en remplacement de la carte conventionnelle. Moins précise (1:200 000) que la carte de base (1:50 000), elle s'avère très pratique en usage routier du Tripy II et sans doute moins perturbante pour les novices. Vendue 98 € en temps normal, elle est actuellement (et jusqu'au 21 juin 2010) offerte avec le pack. Un seul mot sur le système de fixation : impérial. Fourni par Ram-Mount, il est solide, facile à utiliser, fiable dans le temps et relativement discret une fois démonté.

Vendu 548 € avec la cartographie France (rajoutez 100 € pour l'Europe entière), le planificateur/lecteur de roadbook Tripy 2 peut sembler un peu cher. Ce serait oublier qu'on a là un outil avec une autonomie jamais vue, véritablement étanche et combinant plusieurs fonctions. Si vous cherchez une aide pour sauter d'un arrondissement à l'autre dans une grande ville, oubliez-le, vous serez déçus (à titre d'exemple, on ne peut pas choisir le numéro dans une rue). Pour tout le reste et si vous aimez rouler en groupe pour tailler la route, le Tripy II, distribué chez nous par Tecnoglobe, correspond certainement à ce que vous cherchiez en pensant que ça n'existait pas.

Essai publié le jeudi 06 mai 2010 par Ludovic Vidal Dernière modification le vendredi 24 septembre 2010

Les plus

Clarté des indications
Autonomie
Précision du guidage
Partage des roadbooks

Les moins

Utilisation urbaine
Difficile de taper une adresse
Logiciel uniquement pour Windows

Vos commentaires