Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Intercom Shark Sharktooth Prime

Présentation

Avec le Sharktooth Prime, le fabricant français s'adresse à tous ceux qui possèdent un casque Shark et veulent profiter d'un intercom leur permettant d'écouter GPS, musique ou passager. Le tout avec une intégration optimale et – surtout – un prix aussi léger que possible.

Intercom moto et scooter Sharktooth Prime intégré aux casques SharkLe Sharktooth évolue. Cet intercom spécifique à Shark, apparu en 2011, se met (enfin ?) à jour et peut équiper la lquasi-intégralité des casques de la marque. Plus léger que l'ancien modèle et surtout d'un gabarit plus réduit, le Sharktooth Prime ne laisse apparaître que deux petits boutons à l'extérieur. Plus limité dans certaines fonctions que les modèles généralistes, il dispose cependant d'un argument massue pour séduire la majorité des utilisateurs : son tarif.

Intercom Sharktooth Prime : 75 grammes et 8 heures d'autonomie

Intercom moto et scooter Sharktooth Prime intégré aux casques SharkAujourd'hui, tous les casques présents dans le catalogue Shark sont pensés pour accueillir l'intercom de la marque. Des emplacements pour les écouteurs au niveau des oreilles à espace dédié à l'arrière de la calotte pour recevoir la batterie et ne rien laisser dépasser, tout est prévu. Ainsi, une fois le Sharktooth installé, on ne distingue que le petit module de commande sur le côté gauche. Et, bien entendu, le micro sur un jet ou un modulable ouvert. Au-delà de la sobriété esthétique, cette solution a d'autres avantages, et non des moindres. Le poids est ainsi mieux réparti, à l'image de ce qu'on trouve sur les concurrents eux aussi intégrés (chez Nolan, Shoei ou Schuberth par exemple) puisqu'on n'a pas un unique boîtier accroché d'un côté. Et le casque reste homologué, même équipé. En effet, tout ajout sur un casque (intercom externe, caméra, …) rend celui-ci non homologué (et clairement moins protecteur en cas de chute), ce que beaucoup oublient. D'un point de vue technique, le Sharktooth Prime n'est pas un modèle destiné discuter dans un groupe de motards durant une balade. En effet, sa portée théorique est de 200 mètres. Mais pour écouter les instructions de son GPS ou la musique via le Bluetooth du smartphone  ainsi que pour parler avec son passager, c'est amplement suffisant, surtout avec les 8 heures promises pour la durée de conversation autorisées par la batterie (rechargeable par USB). Et à ce tarif là, le Sharktooth Prime n'a pas de concurrence.

Compatible avec le modulable Evo-One 2, les intégraux Spartan ou Vancore, le jet S-DRAK et de très nombreux autres modèles de Shark, l'intercom Sharktooth Prime s'affiche en effet à tout juste 120 €. Avec une gestion électronique de l'annulation de bruit (pour limiter les perturbations dues aux bruits extérieurs) et une intégration – forcément – parfaite, gage d'un confort idéal à l'usage.

Oui, c'est tout le paradoxe : les intercoms moto sont autorisés mais placer un intercom tiers sur le casque rend celui-ci non homologué … Dans les faits, votre assurance peut tout à fait réduire le droit à indemnisation si la modification est à l'origine de l'amplification du sinistre. C'est à l'assureur d'en apporter la preuve. Mais si les frais à couvrir sont importants, le risque qu'il prennent le temps de trouver ladite preuve n'est pas négligeable…

Intercom moto et scooter Sharktooth Prime intégré aux casques Shark

Présentation publiée le jeudi 30 août 2018 par Ludovic Vidal

Vos commentaires