Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Pantalon Helstons Truks

Présentation

L'idée parait tellement évidente qu'on se demande pourquoi on ne la croise pas plus souvent ! Helston's élargit le champ d'action du jean moto traditionnel avec le Truks, un pantalon denim kevlar qui intégre une doublure étanche et respirante.

Jean moto kevlar Helston's TruksHelston's a pris la bonne habitude d'équiper ses blousons de cuir d'une membrane étanche (dernier présenté, le State) et semble étendre ce choix à d'autres catégories de produits. Prenez le jean moto Truks, une nouveauté 2012 de la marque française : ce pantalon se voit lui aussi pourvu d'une membrane anti-pluie, en vue de pallier la forte perméabilité de ce type d'équipement. Une idée qui devrait en tout cas lui permettre de chasser sur les terres des pantalons en textile synthétique sans perdre la discrétion du jean kevlar.

Jean Moto Helston's Truks : Passe-partout, protecteur et étanche ?

La membrane en question prend la forme d'une doublure fabriquée dans un matériau annoncé étanche et respirant par la marque, qui limitera en toute logique les déperditions de chaleur en jouant un rôle coupe-vent. Mieux, celle-ci s'avère amovible, ce qui devrait se révéler appréciable à la belle saison. Signalons également la présence de pattes de serrage velcro à la taille qui permettront au motard de se passer de ceinture.
Sur le plan de la protection, le jean Helston's Truks cadre avec les canons du genre : fabriqué en tissu Denim, il intègre des empiècements internes de Kevlar sur les zones les plus exposées en cas de chute. Fesses, hanches et genoux se voient donc revêtus de la sorte, en vue d'améliorer la résistance à l'abrasion du coton, bien piètre à la base.
Helston's a également prévu une paire de coques antichoc homologuées CE aux genoux ; le minimum syndical.
Disponible en bleu indigo "used" du XS au 3XL (soit du 36 au 52), le jean moto kevlar Helston's Truks est proposé au tarif de 159 €.

Présentation publiée le mercredi 02 mai 2012 par Loïc Bonraisin

Vos commentaires