Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Vous êtes assez frileux à l'idée de chausser votre roadster de pneus sportifs estampillés Avon, marque encore peu établie sur ce créneau ? Nous avons testé les 3D Ultra Sport, à la fiche technique aussi intéressante que différente de la concurrence. Vous pouvez changer d'avis : les Anglais ne viennent pas faire de la figuration.

Pneu moto sport/route Avon AV80 3D Ultra SportContrairement aux idées reçues, le catalogue du manufacturier Avon ne se limite pas aux pneus pour les customs et autres préparations néo-rétro. Très actifs dans le domaine de la compétition, les Anglais proposent une gamme sportive à usage routier. Parmi celle-ci, on trouve les 3D Ultra Sport. Méconnue dans ce secteur, la marque doit se battre contre plusieurs idées reçues. Des préjugés qui n'auront pas résisté longtemps face à la réalité du terrain lors d'un test sur un millier de kilomètres et sous toutes les conditions.

Pneus Avon 3D Ultra Sport : La bonne surprise ? L'absence de surprise

Pneu moto sport/route Avon 3D Ultra SportCeux d'entre vous qui pratiquent la moto depuis plus de 15 ans associent souvent la marque Avon à un slogan peu flatteur pour le grip des pneus sportifs de l'époque. Au point qu'à la réception de notre train de 3D Ultra Sport, le concessionnaire nous a demandé si on voulait vraiment remplacer la monte d'origine (des Dunlop D214 ayant à peine 1 000 km) et voulait presque nous faire signer une décharge pour le montage sur notre machine de test…
Et pourtant, dès les premiers tours de roue, ce qui frappe, c'est justement l'impression de ne pas avoir changé de monte. Ce qui, dans ce cas, est une agréable surprise car la moto a conservé sa vivacité et la mise sur l'angle se montre tout aussi progressive. Du coup, nul besoin de prendre le temps de s'habituer aux nouveaux pneus et après la nécessaire période de rodage, les 3D Ultra Sport permettent de rouler sans se poser de question. Si les spécificités mises en avant par Avon avaient de quoi étonner, il faut reconnaitre que les promesses sont tenues.

Pas plus de 5 minutes pour être chauds

Pneu moto sport/route bigomme Avon 3D Ultra SportPoint sans doute le plus surprenant de la fiche technique, les lamelles 3D ne sont pas là pour faire joli, bien au contraire. Pour rappel, ces lamelles ont pour rôle de forcer la gomme de certaines zones du pneu à se déformer pour monter en température, le tout en limitant les contraintes pour ne pas surchauffer. Et force est de reconnaître que leur efficacité est réelle. Que ce soit sur les kilomètres nécessaires pour sortir de la ville avant une balade ou en prenant d'entrée de jeu des petites routes très viroleuses dont l'Auvergne regorge, le temps nécessaire au 3D Ultra Sport pour atteindre sa température de fonctionnement optimal impressionne. Comptez moins de 5 minutes dans tous les cas et sous toutes les conditions. En ajoutant ce temps de chauffe plus que réduit à un profil permettant d'augmenter l'empreinte du pneu au sol au fur et mesure qu'on prend de l'angle et vous comprendrez pourquoi nous avons ajouté la "mise en confiance immédiate" aux points positifs du pneu dans notre résumé final. Chez Avon, seul le pneu arrière reçoit une technologie de double composé de gomme, avec des flancs plus tendres que la bande de roulement. Mais cette technique se justifie surtout par le besoin d'améliorer l'endurance d'un pneu devant contenir les excès de puissance des motos récentes. En effet, le grip offert par le pneu avant confirme qu'à moins d'aller régulièrement sur circuit, le mono-gomme convient amplement sur un pneu routier sportif. Et ce ne sont pas les repose-pieds de la MT-09 de la rédaction qui diront le contraire.

Récemment revenue sur le devant de la scène moto en France, la marque britannique Avon entend bien démontrer aux motards que, tout autant que la route, ses pneus tiennent la dragée haute à la concurrence. À l'issue de la première partie de notre essai des 3D Ultra Sport, le verdict est clair : il va falloir compter avec la marque au cobra, capable de proposer aussi bien que des noms déjà établis. D'autant que les tarifs moyens constatés sont (à 4 ou 5 € près) équivalents aux références actuelles du marché, comme les Dunlop de 1re monte, Michelin Pilot Power 3 ou Bridgestone S20 Evo. Le prix public recommandé avoisinant les 245 € pour un train en 120/180.

La suite de notre test nous permettra de vérifier si la longévité est au rendez-vous. Mais en 1 000 km, l'usure constatée laisse entrevoir de belles performances aussi de ce côté-là.

Essai publié le vendredi 06 juin 2014 par Ludovic Vidal

Les plus

Temps de chauffe
Neutralité
Mmise en confiance immédiate

Les moins

Relatif manque d'image en France
Longévité à confirmer

Vos commentaires