Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Les trails et maxi-trails revendiquent une utilisation possible sur route tout en permettant de partir dans les chemins. Avec les A41, Bridgestone annonce une monte pneumatique aussi parfaite en ville que sur pistes. Vérifions si la promesse est tenue.

Pneu moto trail et maxi-trail Bridgestone A41Le nouveau pneu A41 vise les propriétaires de maxi-trails qui cherchent un pneu pouvant sortir des sentiers battus tout en se montrant impérial sur le bitume quelle que soit la météo. Chiffres à l’appui, Bridgestone annonce des progrès impressionnants par rapport au A40 auquel ce pneumatique succède. La théorie, c’est bien mais rien ne remplace la pratique ; nous sommes donc partis le tester sur les routes et les pistes marocaines afin de le mettre à l’épreuve. Oui, c’est un peu loin. Comme les limites du A41 en fait.

Bridgestone A41 : Un comportement routier sportif mais rassurant

Pneu moto trail et maxi-trail Bridgestone A41Commençons par ce qui a représenté la seconde partie de notre journée de roulage consacrée à ce A41 : la route. Bridgestone a développé le A41 pour améliorer le grip dans toutes les conditions sans réduire la stabilité à vitesse élevée ou la longévité du pneu. Pour cela, les sculptures sont moins nombreuses au centre de la bande de roulement et plus présentes sur les bords. L’objectif est double : augmenter le drainage de l’eau et mieux contrôler la déformation de la gomme et du pneu dans les virages. Si nous n’aurons pu tester sa tenue sous la pluie, il faut reconnaître qu’il suffit de quelques courbes prises à bonne allure pour confirmer que la moto adopte un comportement très rassurant, sans sensation de bascule trop rapide à la mise sur l’angle et sans oscillation en virage, même à des allures plus que dynamiques. C’est d’ailleurs ce couple "neutralité / stabilité" qui est le plus surprenant. La moto n’engage pas plus que ce qu’on indique au guidon, elle ne résiste pas non plus à la mise sur l’angle et une foisdans le virage, elle reste posée sur son rail sans y être verrouillée. En effet, quelques nids de poule ou plaques de graviers farceuses en milieu de virage nous ont souvent obligé à modifier la trajectoire sans jamais avoir l’impression que la manœuvre ne désunisse la moto, de la KTM 1090 Adventure à l’Africa Twin en passant par la Tiger 800. C’est d’ailleurs avec cette dernière que nous avons pu le mieux apprécier le potentiel sportif du A41 puisque les repose-pieds auront plusieurs fois gratté le bitume marocain dans les enchaînements de virages. Et la limite d’adhérence du pneu ne semblait pas encore atteinte.

Un pneu maxi-trail bi-gomme à l’avant comme à l’arrière

Pneu moto trail et maxi-trail Bridgestone A41Contrairement à son prédécesseur, le A41 utilise la technologie 3LC à l’arrière comme à l’avant (voir l'illustration). S’il peut sembler superflu de proposer un double composé de gomme sur un pneu trail en usage courant, cela permet surtout de savoir que, si besoin, on peut tout à fait pencher un peu plus afin de sortir sans souci d’un virage qu’on aura abordé un peu vite. D’après Bridgestone, cela entraîne également une meilleure résistance à l’usure, notamment à l’arrière via la technologie "Cap and base" . Le composé central, plus dur, reste présent sous le composé tendre au niveau des épaules afin de rigidifier l’ensemble du pneu et profiter de l’accroche de la gomme tendre sans la faire surchauffer.
En adaptant sur le A41 la construction MSB (ceinture métallique monospirale enroulée dans le sens de rotation pneu), Bridgestone lui offre de vraies aptitudes routières tout en conservant un niveau de confort élevé. Sur toutes les motos testées, les remontées d’infos au guidon sont nombreuses alors que les irrégularités de la route sont gommées. La nouvelle carcasse, permettant d’avoir 5 % de surface de contact supplémentaire de gomme au sol, s’avère également efficace pour offrir un confort bienvenu. Seule la KTM 1290 Super Adventure R se sera montrée un peu plus dure au niveau de l’avant mais c’est ici à cause de l’homologation de cette monte. L’indice de vitesse très élevé (W soit 270 km/h maxi, comme les roadsters sportifs) a obligé Bridgestone à renforcer la carcasse qui devient, de fait, moins confortable. Les autres dimensions, que ce soit en 19 ou 21 pouces à l’avant, ne sont pas concernées. Enfin, la stabilité en ligne droite vantée par Bridgestone est bien là : les autoroutes allemandes présentes sur certaines portions des routes marocaines (si si, on vous assure) ont permis de dépasser les 200 km/h sans constater une quelconque amorce de mouvement parasite, ce qui n’est pas une mince affaire sur des motos avec de tels débattements.

Plus qu’à l’aise en cas d’escapade sur (et hors) pistes

Pneu moto trail et maxi-trail Bridgestone A41Sur piste sablonneuse ou (très) caillouteuse, le A41 s’est montré, là encore, très rassurant. Alors qu’on aurait pu penser que les larges pavés, idéaux sur route, allaient limiter les prétentions OffRoad de nos motos, nous avons pu avaler plusieurs dizaines de kilomètres de piste (et autant de kg de poussière) sans jamais perdre le cap avec le pneu avant. Le pneu arrière, pour sa part, permet de jouer avec la glisse sans jamais se faire peur – à moins d’avoir totalement déconnecté le contrôle de traction. Mais il fait preuve d’une belle progressivité et permet même de s’amuser quel que soit votre niveau en tout-terrain. Sur l’Africa Twin par exemple, en abaissant le Traction Control au premier des trois niveaux, on en viendrait presque à se prendre pour un pilote dans les virages recouverts de graviers et de pierres sans jamais se dire qu’on va finir au sol. A moins de partir pour un voyage de plusieurs milliers de kilomètres sans jamais voir du bitume, le Bridgestone A41 permet de rouler sans se poser de questions sur sa capacité à être efficace sur les revêtements rencontrés. Ce qui s’avère particulièrement appréciable sur les routes aux revêtements changeants ou aux plaques de graviers surprise, ce qui n’est malheureusement pas une spécificité marocaine.

Pneu moto trail et maxi-trail Bridgestone A41Enfin, Bridgestone annonce un grip sur le mouillé augmenté de 9 % pour ce A41. C’est le seul élément que nous n’avons pas encore pu tester et qui fera l’objet d’une mise à jour de cet article quand cela nous aura été possible. Malgré toutes ces améliorations, le manufacturier nippon affirme que la longévité est au moins aussi importante que sur le A40, sans perte de performances, même en approchant des 10 000 km. Si cela se vérifie à l’usage, c’est à ne pas négliger, certains pneus ayant tendance à adopter un comportement aléatoire une fois leur demi-vie dépassée.

Intéressant sur le papier, le A41 s’est avéré impressionnant au guidon. Son efficacité sur route comme loin du bitume devrait ravir les adeptes des maxi-trails, que ce soit des moyennes cylindrées légères ou des lourds SUV sur deux roues comme les Triumph Explorer ou la sempiternelle 1200 GS (voir la liste des dimensions). Comme c’est toujours le cas pour les pneus, certains pourront ne pas apprécier le feeling qu’ils procurent au guidon mais les Battlax A41 ont techniquement tout ce qu’il faut pour remporter tous les suffrages ; notamment une stabilité et un niveau d’adhérence bien supérieurs aux capacités de la majorité des pilotes. Ceux qui déploreront un mauvais comportement dynamique de leur moto chaussée de A41 devront regarder leurs suspensions avant d’accuser les pneus car, pour notre part, on en cherche encore les limites.

Pneu moto trail et maxi-trail Bridgestone A41

Equipement porté durant cet essai : casque Shark Explore-R, veste et pantalon RST Adventure III, gants Held Air ‘n Dry, bottes TCX X-Five Plus GTX, gilet airbag In&motion.

Essai publié le jeudi 15 mars 2018 par Ludovic Vidal

Les plus

Stabilité
Neutralité
A l'aise sur route comme sur terre

Les moins

Tenue sur le mouillé à confirmer
Longévité promise importante, à vérifier

Vos commentaires