Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Il accroche bien sur route sèche, ne fait pas peur sur route mouillée et ne demande même pas de période de rodage. C'est toujours tellement beau les promesses marketing à l'annonce d'un nouveau pneu. Et si, avec le ContiRoadAttack 2 Evo, Continental avait dit vrai ? Essai !

Pneu moto sport route Continental RoadAttack 2 EvoChapeautant la gamme Tourisme du manufacturier allemand pour encore quelque temps, le pneu ContiRoadAttack 2 Evo est l'occasion pour Continental d'inaugurer quelques technologies maison. Si les motards sont maintenant habitués à la plupart des astuces employées par les fabricants pour apporter un grip maximal sous la pluie ou améliorer la durée de vie des pneus, que valent ces RoadAttack 2 Evo face au trio préféré en France (Bridgestone, Dunlop, Michelin) ? À l'issue de notre essai longue durée, il faut reconnaître que ce pneu a su nous surprendre et dispose d'arguments très sérieux alors que la mauvaise saison débute.

Pneus ContiRoadAttack 2 Evo : Le rodage ? Au musée !

Pneu moto sport route Continental RoadAttack 2 EvoSoyons honnêtes, quand Continental a mis en avant le Traction Skin de ce nouveau pneu en prétendant que le rodage devenait inutile, nous avons souri. Et au bout de 3 kilomètres en sortant du garage, avec des pneus fraîchement montés, nous continuions à sourire. Mais cette fois, c'était de satisfaction. Car les ContiRoadAttack 2 Evo permettent effectivement de rouler dès le départ sans se poser la moindre question sur leur tenue dans les virages ou à la prise de frein. Cela vous semble un détail ? Quand il s'agit de repartir de chez le mécano avec deux pneus neufs en hiver ou sous la pluie sans passer en mode « j'ai un peu peur » pendant 10 à 50 kilomètres (selon vos routes), ça change pourtant bien la donne. Pour notre part, c'est sur une route séchante mais fraîche que s'est fait ce non-rodage. Une fois assimilé le fait qu'on peut rouler normalement — les habitudes sont dures à perdre, c'est le changement de comportement de la moto qu'on remarque. Elle est manifestement plus légère.

Une endurance correcte pour la catégorie

Pneu moto sport route Continental RoadAttack 2 EvoEntendons-nous bien : ces Continental n'ont pas le comportement de pneus à profil triangulaire qui donnent parfois l'impression de "tomber" en entrée de virage. La mise sur l'angle reste progressive, presque autant qu'avec des Bridgestone mais la moto semble avoir perdu plusieurs dizaines de kilos. Ce qui, sur une Speed Triple d'il y a 15 ans, n'est pas un mince exploit. De tous les pneus routiers actuels que nous avons pu tester (du Pilot Road 4 au T30 Evo en passant par les 3D X-M et les RoadSmart III), les ContiRoadAttack 2 Evo sont ceux que nous conseillons aux motards qui cherchent à rendre leur moto plus agile sans crainte d'être surpris lors des changements d'angle. Autre point crucial avec la météo des semaines à venir : ils offrent un grip et une confiance maximale très rapidement. De manière surprenante, ils se montrent même plus efficaces que les derniers Dunlop pour rassurer dès le premier virage. Une confiance qui reste présente sous la pluie, avec un drainage suffisamment efficace pour ne pas ressentir le besoin de "rendre la main" plus que nécessaire, et au fil des kilomètres. Le coupleux 3 cylindres aura eu raison du pneu arrière au bout de 9 500 km, ce qui est un score tout à fait honorable sur les routes auvergnates. L'usure, à l'avant comme à l'arrière, fut régulière, sans effet de facettes rendant les virages délicats.
Certes, les RoadSmart III conservent l'avantage sur la longévité (annoncée) mais ils sont plus récents. Et s'avèrent plus conventionnels dans leur ressenti, loin de la légèreté (sans flou) apportée par ces Continental.

La promesse était presque trop belle pour être vraie. Et pourtant : il accroche bien sur route sèche, ne fait pas peur sur route mouillée et ne demande vraiment pas de période de rodage. Finalement, de quoi a besoin le Continental ContiRoadAttack 2 Evo pour séduire plus de motards ? Sans doute uniquement d'une meilleure distribution et donc de la fin de certains préjugés sur les marques car techniquement, il figure sur notre podium pour cette année. En plus, il est généralement moins cher que ses concurrents.

Essai publié le vendredi 28 octobre 2016 par Ludovic Vidal

Les plus

Zéro rodage
Amélioration du comportement de la moto
Pneu toujours rassurant

Les moins

Pas dispo dans tous les garages
Endurance (un peu) perfectible ?

Vos commentaires