Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Évolution du SportSmart2 à l'avant totalement nouveau, le Dunlop SportSmart2 Max est-il vraiment un pneu moto capable d'enchaîner les roulages sportifs sur route par tous les temps avec les sessions de piste ? Oui d'après notre essai que la météo aura tout de même écourté.

Pneu moto sportif bigomme Dunlop SportSmart2 MaxAprès un RoadSmart III qui avait, test à l'appui, posé de nouveaux repères dans le monde du pneu Sport-GT, Dunlop était quelque peu attendu au tournant suite à l'annonce de l'arrivée prochaine du SportSmart2 Max, une version améliorée de son pneu sportif. Le manufacturier classe d'ailleurs cette enveloppe comme "Hypersport Street", adaptée à un usage routier mais pouvant s'aventurer ponctuellement sur circuit pour des journées de roulage. Un pneu de gentleman rider ? C'est ce que nous avons tenté de vérifier, avant que les éléments ne se déchaînent contre nous.

Dunlop SportSmart2 Max : Un pneu avant impressionnant

Pneu moto sportif bigomme Dunlop SportSmart2 MaxOn le savait depuis sa présentation (à consulter ici), Dunlop a à peine travaillé sur le pneu arrière. Celui-ci présente des sculptures légèrement différentes de son prédécesseur, permettant d'avoir plus de gomme au sol sur l'angle maxi. Les évolutions sont en revanche nombreuses à l'avant. Notamment par l'adoption d'une carcasse en rayonne, comme sur le RoadSmart III. Même causes, mêmes effets : ce matériau permet effectivement une montée en température plus rapide et rigidifie la carcasse en cas de fortes contraintes sans avoir l'effet "bout de bois" le reste du temps. Et sur ce SportSmart2 Max, l'effet une fois au guidon est saisissant. Alors que nous partons du centre d'essais Dunlop sous une forte pluie, la mise en confiance est — très — rapide. Nous avons choisi la Suzuki GSR 750 pour ce galop d'essai car ce roadster se montre d'ordinaire plutôt léger et, surtout, très neutre, ce qui permet de rapidement savoir ce que vaut un pneu à l'usage. Et avec ce SportSmart2 Max, la moto s'est montrée à la fois vive et progressive. La moto s'engage aisément dans les courbes, sans avoir besoin de forcer mais sans pour autant surprendre et engager plus que de raison. En alternant entre une GSR équipée de la nouvelle monte et le même modèle chaussé de la génération précédente, c'est le confort qui surprend sur la version Max. À réglages identiques, l'ancien pneu donne l'impression de "cogner" la route, perdant en confort de roulage mais aussi en précision.

Une tenue sur le sec … à tester plus tard

Pneu moto sportif bigomme Dunlop SportSmart2 MaxLe matin, nous avons essayé le SportSmart2 Max sur les routes de l'arrière-pays héraultais, sur les hauteurs de Mireval durant un peu moins de 200 km. Ce qui, dans la région, correspond à de très nombreux virages et permet de constater que la moto "tombe" moins dans les virages tout en se montrant plus rassurante grâce à une précision accrue. Malheureusement, la pluie qui n'a cessé de nous acompagner, allant de "forte" à "terriblement forte" n'a pas permis d'attaquer sans risquer d'aller faire frotter le casque mais le SportSmart2 Max a prouvé que la moto était bien plus rassurante avec lui qu'avec son grand frère. Preuve que les nano-polymères et tri-polymères se montrent réellement efficaces pour offrir une accroche maximale alors que les saignées ne sont pas forcément plus larges qu'avant. En revanche, avec une telle météo, il a été impossible de tester l'amélioration du ressenti sur l'angle lors d'une forte contrainte (comme dans les grandes courbes rapides). Mais nous avons constaté qu'à la prise des freins en virage, la moto ne se relève plus du tout avec les SportSmart2 Max, ce qui n'était pas le cas auparavant. Là encore, c'est un bon point pour une utilisation quotidienne, quel que soit le rythme.

Pneu moto sportif bigomme Dunlop SportSmart2 MaxAu grand dam de Dunlop (et de votre serviteur), les sessions de l'après-midi ont dû être annulées car le circuit du manufacturier était tout simplement … inondé suite à la violence des précipitations (1 mois de pluie en 18 heures). Pas de piste donc pour tester les performances du SportSmart2 Max quand on le pousse un peu à la limite. Mais ceux de nos lecteurs qui avaient écrit pour demander quel pneu sportif nous conseillerions pour rouler sans crainte sur le mouillé peuvent se diriger vers ce Dunlop SportSmart2 Max : nous n'avons jamais eu la moindre amorce de dérobade malgré un rythme parfois peu raisonnable lors du test routier qui s'est achevé sous un véritable déluge.

En attendant de pouvoir valider un essai sur le sec, la conclusion de ce test sera partielle. Le SportSmart2 Max nous aura cependant prouvé que Dunlop a su faire évoluer son pneu haut de gamme sportif routier pour offrir une excellente précision tout en gagnant en confort. Rassurant dans toutes les conditions — même les plus piégeuses, ce pneu se montre rapidement efficace, ce qui sera un atout pour les arsouilles du week-end comme pour rejoindre son travail chaque jour. Bonus non négligeable pour ceux qui aiment le "made in France", il est fabriqué dans l'usine Dunlop de Montluçon, spécialisée dans le pneu moto, quand d'autres manufacturiers ont délocalisé en Asie. On apprécie également les très nombreuses dimensions disponibles.

N.B. : Sous les assauts de la météo, les appareils ont fini par prendre l'eau et les photographes ont jeté l'éponge ; nous n'avons donc, à notre grand regret, aucune photo dynamique de cette journée aquatique.

Essai publié le mercredi 29 mars 2017 par Nicolas Lacroix Dernière modification le vendredi 31 mars 2017

Les plus

Temps de chauffe réduit
Pneu confortable
Excellente tenue sur le mouillé

Les moins

Longévité à confirmer
Non testé sur le sec…

Vos commentaires