Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Avec le Angel Scooter, Pirelli veut séduire ceux qui roulent par tous les temps, notamment pour les trajets domicile/bureau. La concurrence occupe le créneau depuis des années mais notre essai confirme que Pirelli s'est donné les moyens techniques de revenir en force.

Pneu scooter Touring Pirelli Angel ScooterActeur pour le moment assez discret dans le monde du scooter, le manufacturier Pirelli revient dans la course et ne fait pas les choses à moitié. Aux côtés d'un Diablo Rosso Scooter dédié aux maxi-scooters, Pirelli lance un pneu annoncé comme idéal pour les scootéristes devant se déplacer au quotidien par tous les temps sur des machines de petite et moyenne cylindrées, l'Angel Scooter. Pour le vérifier, nous l'avons mis à l'épreuve sur sol sec et sous une pluie battante, en courbe comme en freinage d'urgence.

Pirelli Angel Scooter : Impérial sur le mouillé

Pneu scooter Touring Pirelli Angel ScooterComme le Diablo Rosso Scooter évoqué plus haut et dont notre essai a révélé l'impressionnant potentiel, le Angel Scooter remplace lui aussi le Diablo Scooter apparu il y a 12 ans. Pirelli a cependant fait le choix de différencier les usages. Si le Diablo Rosso Scooter est clairement destiné aux maxi-scoots à vocation sportive, les 43 (!) dimensions disponibles pour le Angel Scooter démontrent que ce nouveau pneu ne vise rien de moins que la quasi intégralité des scooters de moins de 500 cm³. Et notamment les 125, très populaires en France ou les 300, moins courants chez nous mais qui cartonnent en Italie. C'est d'ailleurs sur un Honda SH 300 que débutera ce test. Direction la piste "pluie" continuellement trempée par des arroseurs envoyant les jets à hauteur de casque durant le roulage. Comme sur les pneus de moto, la haute teneur en silice permet au pneu d'offrir une montée en température plutôt rapide puisqu'il n'aura guère fallu qu'un tour pour offrir une bonne accroche. Très rainuré, avec un ratio vide/plein de 14 % sur la bande centrale, le Angel Scooter évacue suffisamment l'eau pour qu'on ne ressente jamais de flottement au guidon. Certes, la vitesse (raisonnable) atteinte par le vaillant petit Honda n'affolait pas les chronos mais la hauteur d'eau plus que conséquente aurait eu de quoi, en temps normal, dissuader de rouler aux limites de la machine. Et pourtant, que ce soit en effleurant les freins en entrée de virage ou quand on remet les gaz pour redresser le scooter, on ne se pose aucune question : ça tient. Dans ces conditions, les remontées d'informations au guidon sont moins nombreuses qu'avec le Diablo Rosso Scooter mais cela est certainement moins dû au pneu qu'à la géométrie du scooter utilisé. Dans le cadre d'une utilisation normale sous la pluie, le Angel Scooter a tout pour rassurer l'utilisateur urbain. Ce que trois essais de freinages d'urgence ont confirmé. Malgré le déclenchement de l'ABS sur une Vespa GTS ayant une fâcheuse tendance à tirer à droite dans une telle situation, jamais on ne se dit que le scooter ne va pas rester sur ses deux roues.

Un pneu taillé pour dévorer du bitume (et la concurrence)

Pneu scooter Touring Pirelli Angel ScooterSur le sec, nous avons testé le Angel Scooter avec des machines allant de très légères (sur la balance comme en moteur) à plutôt pataudes. C'est à dire du Peugeot Tweet 125 avec des roues de 16 pouces au Piaggio MP3 LT 500ie et ses 280 kg sur la balance. Pirelli a souhaité privilégier la facilité à passer d'un angle à l'autre sans devoir forcer au guidon.  Très différents d'un point de vue technique, ces deux scooters ont pourtant confirmé les bienfaits du profil à rayon variable utilisé par Pirelli sur le Angel Scooter. Le pneu avant se montre plus "rond" sur sa bande centrale que sur les flancs tandis que le Angel Scooter adopte un rayon bien plus important derrière, pour la stabilité. Le balancement d'un virage à l'autre se fait avec autant d'aisance sur les deux machines. Pourtant, une fois sur l'angle, nous n'avons pas décelé de souci de stabilité : le scooter ne tombe pas et reste sur l'angle choisi, sans oscillation. On a beau être sur un deux-roues, avec une surface de contact au sol pas plus grande qu'une carte de crédit, la confiance reste de mise. Les nombreux trous d'amortissement disposés sur la bande de roulement remplissent parfaitement leur rôle : ils ne sont pas là pour évacuer l'eau mais pour s'écraser selon une déformation programmée et ainsi augmenter la quantité de gomme au sol. D'ailleurs, le Angel Scooter nous aura également étonnés par son confort sur des surfaces très dégradées comme les pavés ou le bitume "défoncé" disponible sur la piste d'essai de Pirelli. Très représentatives de ce qu'on rencontre en agglomération, ces portions nous ont permis de constater qu'un scootériste peut y rouler à allure enthousiaste sans avoir l'impression que ses dents vont se décrocher.

Pneu scooter Touring Pirelli Angel ScooterCatalogué comme un pneu de sport-tourisme, le Angel Scooter est plus orienté vers le confort de roulage que son grand frère sportif Diablo Rosso Scooter, que ses dimensions réservent aux plus de 500 cm³. Seule exception, car il en faut toujours une : le Yamaha XMAX 125, dont les propriétaires pourront choisir entre ce Angel Scooter et le Diablo Rosso Scooter, déjà très sécurisant sous la pluie et plus amusant quand on hausse (beaucoup) le rythme. Nous aurions une préférence pour le second choix mais cela reste fonction d'un feeling personnel et surtout de votre pratique ainsi que des routes empruntées chaque jour. Dans une grande ville, la question ne se pose guère. Et c'est bien sur ce terrain que le Angel Scooter risque de damer le pion à la concurrence.

D'ailleurs, Pirelli ne cache pas ses ambitions avec le Angel Scooter. Actuellement, la marque italienne représente 12 % du marché des pneus pour scooter. Avec ces deux nouvelles enveloppes, Pirelli espère grimper à 1 pneu sur 5 d'ici la fin de l'année 2017. Le challenge est important mais la marque semble sûre d'elle et de ses produits. Après notre double test, il faut reconnaître que les promesses marketing sont largement tenues. À l'aise sur sol sec comme sous le déluge, le pneu Angel Scooter offre une étonnante agilité aux scooters que nous avons pu tester, du plus léger au plus imposant. Et un pneu qui fait tout ce qu'on attend de lui tout en se faisant oublier n'est-il pas tout ce que recherchent les utilisateurs ?

Équipement porté durant cet essai : casque Arai QV-Pro, veste Alpinestars Valparaiso, gilet airbag Alpinestars Tech-Air, jean Triumph Héritage, bottes TCX X-Five Plus Gore-Tex, sous-vêtements Skeed Mugello, surpantalon de pluie Acerbis.

Pneu scooter Touring Pirelli Angel Scooter

Essai publié le mercredi 19 avril 2017 par Ludovic Vidal Dernière modification le vendredi 21 avril 2017

Les plus

Excellente tenue sous la pluie
Rend agile les scoots les plus lourds
Confortable

Les moins

Longévité encore inconnue

Vos commentaires