Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Plus évoluées que les bouchons d'oreilles en mousse tout en conservant un tarif assez raisonnable, les protections auditives Alvis Audio Mk4 méritent-elles l'investissement et soulagent-elles réellement leur porteur ? Bilan après plusieurs sessions d'essai sur piste.

Protections auditives moto Alvis Audio Mk4Un circuit moto est un endroit bruyant, à la fois dans les paddocks, mais aussi et surtout quand on tourne en rond. D'autant plus que les casques sportifs misent plus sur la légèreté que sur le silence. Le bruit est source de fatigue et de distraction mais il peut aussi être source d'information. Il est important de connaître son régime moteur et d'entendre évoluer les autres motos sur le circuit (ou les voitures sur la route …). De bonnes protections auditives doivent donc réduire le bruit mais ne pas couper complètement du monde extérieur. Pour savoir si les Mk4 valent le détour, nous les avons testées sur piste.

Protections auditives Alvis Audio Mk4 : Mise en place pratique

Protections auditives moto Alvis Audio Mk4Les Mk4 présentent la particularité d'avoir deux niveaux de filtration, grâce à un petit embout posé sur le filtre. On peut donc choisir facilement le degré de réduction du bruit, avec une préférence pour la filtration la plus forte lorsque l'on est sur circuit, en fermant le clapet. Par contre, il faut faire attention en manipulant les filtres : ils ne sont pas solidaires de la partie principale et se "débranchent" facilement. Ils sont aussi, de par leur couleur, le signe distinctif entre celui de droite et celui de gauche. Les deux côtés des Mk4 possèdent une partie qui va venir se loger dans le creux de l'oreille et permettre de rester en place. Un appendice plutôt pratique qui évitera de perdre les bouchons en enfilant ou retirant le casque un peu vite.

Une filtration ciblée

Protections auditives moto Alvis Audio Mk4En pré-grille, le système de filtration sonore des bouchons permet de parler avec les autres pilotes ou les mécanos sans devoir hurler pour se faire entendre, même avec la filtration la plus forte. En piste, ils se font physiquement oublier car on ne les sent pas du tout. Au niveau sonore, on n'a pas l'impression de porter des bouchons d'oreille, car on entend très bien les bruits du moteur.
Cela peut sembler paradoxal ? En fait, les sons ne sont pas du tout étouffés comme avec des bouchons en mousse du style de ceux trouvés en pharmacie. Au premier essai, c'est d'ailleurs à se demander si ces Mk4 sont vraiment efficaces. Lors de la session suivante, on essaye sans les bouchons, pour "voir" … Et là, la claque ! Sans eux, on entend les bruits du moteur, mais en beaucoup plus fort, auxquels il faut ajouter le bruit du vent, très élevé, et tous les bruits parasites qu'on peut avoir en moto. Alors on renfile vite fait les Mk4, et on retrouve son confort. Il faut quand même remonter un point négatif de ce produit : le nettoyage. Ils se salissent rapidement et la matière de la partie auriculaire, peu souple, rend le lavage fastidieux.

Le bilan général des Alvis Audio  Mk4 est positif, ces protections auditives limitent grandement la fatigue auditive pendant les roulages, permettant ainsi de mieux se concentrer sur le reste, tout en ayant accès aux informations sonores importantes. Pour un tarif raisonnable (environ 35 €), il serait presque dommage de s'en priver car le confort apporté est indéniable, sans devoir investir dans un casque de piste plus silencieux et, généralement, bien plus cher.

Pour ceux qui recherchent un confort optimal et une filtration encore plus sélective, nous avions testé les protections sur mesure Audi-Protect de Audika. Si le tarif n'est pas votre premier critère, difficile de trouver quelque chose à leur reprocher.

Essai publié le vendredi 28 août 2015 par Xavier Lebreton

Les plus

Deux niveaux d'atténuation
Confort

Les moins

Nettoyage

Vos commentaires