Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Aux côtés du top-case, des valises ou du sac à dos, la sacoche de selle permet de ponctuellement transporter ses bagages à moto. Que vaut la SW-Motech Rearbag sur une moto pas vraiment taillée pour le voyage ? Nous avons torturé sacoche et pilote pour le savoir.

Sacoche de selle étanche moto et scooter 24 litres SW-Motech RearbagPour cet essai, au risque d'enfoncer des portes ouvertes, procédons de manière inversée et faisons le tour de ce que le sacoche Rearbag de SW-Motech n'est pas. La sacoche Rearbag n'est pas un top-case. Ce n'est pas non plus une sacoche latérale ou une sacoche de réservoir. C'est une sacoche de selle. Cela semble évident ? Pourtant, le répéter permet d'éviter de se tromper sur les attentes à son sujet et donc de mieux comprendre nos conclusions, tant pour ses qualités que pour ses défauts. Envie d'en savoir plus ? En selle !

Sacoche SW-Motech Rearbag : Pour égoïste longue distance

Sacoche de selle étanche moto et scooter 24 litres SW-Motech RearbagSi le listing ci-dessus semble inutile, il est bon de rappeler qu'en tant que sacoche de selle, la Rearbag répond à des contraintes très éloignées d'un top-case. Par exemple, le motard qui adopte un tel système de bagagerie cherche à emporter un maximum d'affaires sur un long trajet sans pour autant installer des supports métalliques à demeure. Du coup, les critères deviennent fort différents. Et, pour résumer notre test, la force de SW-Motech est d'avoir su y répondre. Le test a eu lieu sur plusieurs déplacements, dont le plus long a pris la la forme d'un aller-retour du nord de l'Auvergne à Marseille en un week-end, avec 1 300 km de petites routes viroleuses pour soumettre la sacoche et ses fixations à ce qui pouvait se faire de pire.
La sacoche de selle Rearbag est donc destinée à s'installer sur … la selle passager. Ce qui la réserve forcément aux motards et motardes évoluant en solo. En contrepartie, ils bénéficieront alors de 24 litres dans un bagage faisant corps avec la moto et qui n'en dépasse pas. Et en ouvrant le soufflet, ce sont 36 litres qui deviennent disponibles, autorisant l'emport de vêtements pour de très longs trajets. Ou d'outils et pièces de rechange selon votre modèle de moto…

Ergonomie et finition de haut niveau

Sacoche de selle étanche moto et scooter 24 litres SW-Motech RearbagLes dimensions de la Rearbag la rendent assez imposante, notamment en longueur (45 cm). Cela ne gêne pas l'installation mais sur les motos récentes dont la coque arrière est de plus en plus réduite, le Rearbag peut alors légèrement dépasser sur le feu arrière. C'est quasiment le cas sur la Yamaha MT-09 de la rédaction mais celui-ci reste tout à fait visible des autres usagers de la route (voir la galerie complète). Les sangles fournies permettent de bien sécuriser l'ensemble. Nous avons attaché l'avant de la sacoche aux repose-pieds passager quand celles de l'arrière passent dans le support de plaque (métallique). Les passants, eux aussi métalliques, n'ont jamais fait prendre de jeu aux sangles, évitant la pénible tension périodique à faire sur certains modèles. À noter que les sangles peuvent frotter sur la coque arrière. Afin d'éviter une usure esthétiquement peu agréable, SW-Motech livre la Rearbag avec une feuille d'autocollant vinyle transparent de format A3. Ainsi, les plastiques sont faciles à protéger. C'est particulièrement appréciable.
Conçue en nylon "balistique" de 1 680 deniers, la sacoche conserve sa forme, qu'elle soit remplie au maximum ou non. Le double rabat sur le dessus permet de stocker quelques affaires devant être rapidement accessibles, tout comme les deux poches latérales. Le souci du détail se niche jusque dans l'emplacement ménagé pour accueillir les curseurs des zips, qui les empêchent de ballotter au gré du vent. De même, le textile utilisé pour le soufflet est identique au reste de la sacoche. Déployé ou pas, la sacoche reste donc aussi rigide ou résistante à l'eau que fermée.

Une sacoche de selle qui s'oublie en roulant

Sacoche de selle étanche moto et scooter 24 litres SW-Motech RearbagHaute de 25 à 35 cm, la sacoche oblige à lever la jambe très haut ou changer de méthode pour enjamber la selle. Dans la majorité des cas, il suffit de se glisser entre le réservoir et la sacoche. Celle-ci fait agréablement office de dosseret sur les longs trajets. Ce qui, sur la selle en noyaux de cerises de la MT-09, fut bienvenu. Et c'est bien le seul moment où on se rappelle qu'on roule avec une sacoche puisqu'elle se fait oublier dès les premiers kilomètres. En ne dépassant pas sur les côtés, elle évite toute prise au vent et on n'a pas à se poser de questions lors des remontées de file. Comme avec un sac à dos mais sans la fatigue forcément engendrée. Et la sacoche permet de transporter des objets lourds ou rigides sans représenter un danger pour les vertèbres en cas de chute.
Testée avec le soufflet ouvert et à une allure hautement dynamique, la sacoche n'a provoqué aucun changement de comportement de la moto comme peut parfois le faire un top-case. Seule l'utilisation de la (peu esthétique) housse de pluie peut éventuellement, sur autoroute allemande, générer un peu de bruit. Mais celle-ci n'est à utiliser qu'en cas de vrai déluge. Des conditions dans lesquelles le bruit n'est pas le souci premier du motard.
Enfin, les sangles permettant de transformer la sacoche de selle en sac à dos lors des pauses sont pratiques mais le poids souvent excessif de cette dernière quand elle est bien chargée limitera les escapades à pied. Car, contrairement à un top-case dont le support bride la capacité à 5 kg, une sacoche placée sur la selle permet d'emporter (vraiment) beaucoup de choses.

Comme nous l'avons dit au départ, une sacoche de selle correspond à un usage bien précis. Si vous cherchez de quoi emporter quelques affaires lors d'un trajet urbain et que vous souhaitez pouvoir rapidement installer et ôter le bagage, elle ne remplacera jamais un top-case. Mais si vous voulez tailler la route sans passager, elle vous offrira les mêmes services pour un tarif bien inférieur et sans nécessiter l'installation d'un support métallique. Après une première installation pouvant demander 5 minutes pour trouver la bonne technique, la SW-Motech Rearbag se place et se démonte en 1 minute. Sa capacité d'emport, son niveau de finition et sa neutralité en font l'alliée des motards qui veulent rouler loin sans s'encombrer d'un matériel ou de questions inutiles. Et ce, avec plus de sécurité qu'un sac à dos volumineux.
Dès lors, son tarif de 159,95 € nous apparaît très raisonnable.

Essai publié le mardi 28 octobre 2014 par Ludovic Vidal

Les plus

Finition
Installation simple
Solidité

Les moins

1re installation
Sangles un peu longues
Oblige à rouler sans passager. Forcément.

Vos commentaires





L'Équipement.frsur