Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Tablier Bagster Briant

Présentation

Les scooters les plus puissants nécessitent des tabliers spécifiques qui supportent les turbulences dues à la vitesse. Le Briant de Bagster est de ceux-là, et il se voit cette année adapté aux mensurations des maxi-scooters BMW C 650 GT et C 600 Sport.

Tablier scooter haut de gamme Bagster BriantMême s'ils offrent déjà un bon niveau de protection contre les intempéries, les maxi-scooters s'accomodent bien du petit supplément de confort offert par un tablier. C'est pour ces deux-roues que Bagster a mis au point le Briant, un modèle haut de gamme décliné cette année aux scooters BMW, à savoir les C 600 Sport et C 650 GT.

Tablier Bagster Briant : Du luxe pour les maxi-scooters

Tablier scooter haut de gamme Bagster BriantFabriqué en PVC épais étanche aspect alcantara, il compte sur une doublure façon fourrure pour améliorer l'isolation. Mais la protection du pilote ne se résume pas à cela : un plastron maintenu en place par une ceinture velcro préservera également une bonne partie du buste de la pluie et du froid. Celui-ci intègre en outre une housse imperméable, à déplier sur la selle quand le scooter est garé, histoire de s'asseoir au sec même après une averse.
Pour faire face aux inévitables turbulences engendrées par la vitesse, Bagster a dû mettre en place une paire de déflecteurs latéraux, assez semblables à ceux qui équipent les tabliers Boomerang, si ce n'est que ceux-ci se révèlent rigides, une caractéristique indispensable à la bonne tenue sur voie rapide.
Manifestement bien pensé, le Briant dispose de sangles d'ajustement sur les côtés, tandis qu'une ouverture obturable est prévue pour accéder facilement à la clé de contact. De multiples liserés réfléchissants favoriseront une plus grande visibilité des autres usagers de la route de nuit.

Reste un budget à la hauteur de ses prétentions question confort et finition : le Bagster Briant s'avère en effet proposé au tarif de 219 €.

Présentation publiée le jeudi 22 novembre 2012 par Loïc Bonraisin

Vos commentaires