Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Veste V Street Alaska

Présentation

L'hiver n'est pas terminé et les motards ou scootéristes voulant rejoindre le bureau sans souffrir de la météo mais avec élégance et discrétion jetteront un œil intéressé à la V Street Alaska. Cette veste longue promet étanchéité et chaleur aux utilisateurs urbains.

Veste longue étanche moto et scooter V-Street AlaskaGénéralement, les motards préfèrent les blousons portés près du corps, pour éviter les flottements à alure soutenue. Mais dans le cadre d'une utilisation urbaine, quand il faut également faire preuve de discrétion une fois redevenu piéton, le mieux est de porter un blouson ou une veste pouvant passer pour un vêtement… de ville. C'est ce qu'on compris plusieurs fabricants qui ajoutent de tels modèles à leur catalogue. Chez V Street, c'est apparemment l'intégralité de la gamme qui sera dédiée aux citadins. Après la veste Trench Coat, voici l'Alaska, une déclinaison plus orientée vers le milieu de gamme mais toujours étanche et chaude.

Veste V Street Alaska : Chaude et étanche mais plus accessible

Veste longue étanche moto et scooter V-Street AlaskaDifficile au premier regard de déceler une veste moto sous les lignes de l'Alaska. La capuche (amovible) et sa fourrure (synthétique) contribuent grandement à son look de veste du quotidien. V Street a d'ailleurs placé le lacet de serrage de la taille à l'intérieur, pour une sobriété maximale sans limiter les possibilités d'ajustement. V Street utilise ici un polyamide épais, fourni par Schoeller. La résistance à l'abrasion est annoncée élevée et vu la réputation de la firme suisse, le Alaska devrait pouvoir protéger son porteur en cas de glissade imprévue. Comme il pourra le tenir à l'abri de la pire météo. Pour contrer la pluie, V Street a eu le bon goût d'utiliser une membrane étanche laminée HyperDry (et non une doublure). Cette technique permet d'avoir une membrane qui ne fait qu'un avec le textile extérieur. Ainsi, l'eau ne peut pas pénétrer le matériau principal, qui ne s'alourdira pas et reste souple. Le rôle de barrière anti-froid revient à une doublure matelassée en Primaloft. Amovible, celle-ci est secondée par un rabat boutonné et aimanté masquant le zip de marque YKK. Coudes et épaules disposent de coques souples homologuées mais la dorsale reste optionnelle. C'est dommage, une dorsale intégrée de niveau 2 coûtant moins de 50 €. Mais cela n'aurait pas permis de conserver le "prix psychologique" du Alaska.

Disponible uniquement en noir, la veste V Street Alaska existe du S au 4XL. Comptez 369 € pour ce modèle disposant de 5 poches à l'extérieur (dont une sur la manche gauche) et de pas moins de 5 poches intérieures. La liste des boutiques vendant la marque V-Street, pour le moment uniquement parisiennes, est disponible sur le site du fabricant.

 

Présentation publiée le lundi 20 février 2017 par Ludovic Vidal

Vos commentaires